Nombre total de pages vues

lundi 6 février 2012

Communiqués de presse du Président du Conseil Général et de M. le Maire de Brétignolles sur Mer

Dans un communiqué, M. le Maire félicite "Brétignolles veut son port" et "cap 2011" pour l'organisation réussie de la manifestation de samedi. En effet, ce n'est pas moins de 2000 personnes qui ont répondu présent à notre invitation. Ce pari réussi "constitue un tour de force remarquable et démontre que, Oui, les Brétignollais veulent leur port". Le Conseil municipal va donc entamer "la rédaction d'un nouveau dossier qui aboutira à une nouvelle enquête". La mise en place d'une nouvelle procédure "ne nous permet pas d'imaginer une autre enquête avant 14 à 18 mois", mais nous "avons toujours dit que nous prendrons le temps nécessaire pour aboutir au meilleur résultat!".


Avec ce nouveau projet, et à la suite des erreurs manifestes présentes dans les conclusions de la commission, un nouvel espoir né grâce à la réussite de la manifestation. 
"Les Brétignollais ont décidé que nous nous battrons aussi longtemps qu'il le faudra mais, Oui, nous le ferons notre port".




De même, par un communiqué en date du 4 février 2012, le Président du Conseil Général de la Vendée, M. Bruno Retailleau, "renouvelle sa confiance dans l'action des élus locaux et réaffirme son soutien au projet de construction d'un port de plaisance à Brétignolles sur Mer". Il insiste sur "l'intérêt du projet et des enjeux économiques et touristiques qui en découlent". Cette manifestation fût en effet symbolique car elle a réuni autour d'une même cause, "des élus, des associatifs, des commerçants, des chefs d'entreprises ou encore de simples citoyens, tous originaires de Brétignolles et des communes voisines".

Le soutien des élus de Vendée à ce projet de port est indéniable et crédibilise notre volonté d'aller jusqu'au bout afin d'aboutir à un port à Brétignolles sur Mer.


9 commentaires:

  1. Heureux encore plus aujourd'hui, bon j'ai pris froid ou j'ai trop chanté, mais si les élus nous remercient... à juste titre, il faut le dire c'est que les brétignollais ont parlé, et qu'ils ont été entendus... qu'on se le dise dans les chaumières, dans les rues, sur la plage....

    RépondreSupprimer
  2. enfin notre obstination paie, on a toute la vie devant nous, un grand espoir, on attend la suite avec impatience, et nous sommes mobilisables.

    RépondreSupprimer
  3. Avec un peu plus de recul nous allons avoir 3000 personnes à la manifestation.
    Ou alors il y a eu un problème de comptage du conseil Général.
    C'est vraiment très fort.
    A demain dans Ouest France avec 3000 personnes !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Seul le Conseil Général a parlé de 2500 manifestants, l'association Brétignolles veut son port et les médias ont quant à eux parlé de 2000 ce qui me parait crédible vu ce que j'ai vu samedi.

    RépondreSupprimer
  5. Merci à Monsieur le Président du Conseil Général pour votre soutien. Pour ceux qui doutaient de son soutien je crois que tout est dit.
    Aujourd'hui la majorité des élus nous soutiennent dans la réalisation de ce projet, alors allons au bout de notre détermination.
    Plus personne ne peut dire que les brétignollais ne veulent pas d'un port ou alors il faut changer d'ophtalmo.

    RépondreSupprimer
  6. Remercions aussi nos amis de Saint Malo du Bois qui sont venus nous soutenir et qui font désormais partie de notre grande famille!

    RépondreSupprimer
  7. Ne pourriez-vous pas corriger ainsi : "Certains Brétignollais veulent un port" ? Puisque vous insistez si lourdement sur les chiffres de 75°/. de Brétignollais sont partisans du projet, il en reste qui sont contre. Aussi faut-il être juste: le NOUS est prétentieux...

    Merci !

    RépondreSupprimer
  8. Le "nous" se justifie dans la mesure où il signifie la majorité (plusieurs fois manifestée:consultation 2003,l'élection municipale, l'enquête publique et la manifestation du 4 février, les diverses reunions publiques...).

    RépondreSupprimer
  9. http://www.tvvendee.fr/video-TVV_le_journal_20120206_07.aspx

    reportage tv vendée en attendant que fr3 se rende compte que nous existons, bon ils le savent déjà

    RépondreSupprimer