Nombre total de pages vues

mardi 14 février 2012

Le nouveau projet est en route

Comme vous avez dû le lire dans le communiqué de presse de la préfecture du 4 février 2012, "il n'y aura pas de nouvelle enquête publique sur le projet actuel". Cela va dans le sens de la délibération prise par le Conseil municipal en date du 1er février 2012. Le Conseil municipal a en effet considéré "qu'il y a lieu de présenter un nouveau projet pour tenir compte des modifications substantielles" (baisse du coût du projet, amélioration des aspects environnementaux). M. le préfet parle bien dans son communiqué du "projet actuel", et ne vise nullement un projet futur. Il est donc légitime que M. le Préfet affirme qu'une "nouvelle enquête publique ne pourra le cas échéant porter que sur un projet substantiellement différent de celui précédemment déposé, qui devra dès lors être considéré comme définitivement abandonné". Cela tombe bien, c'est exactement ce qu'a déclaré la Mairie de Brétignolles trois jours auparavant.

Comme nous l'avons démontré dans un précédent article, la Mairie a pris conscience de l'enjeu que représente ce port de plaisance et des difficultés pour y parvenir. Elle apparaît comme lucide face a ces épreuves mais reste dans une logique de transparence qui a été la sienne depuis le début de ce projet.

Certains osent dire que le projet est abandonné car le Préfet a annoncé qu'il devrait y avoir un diagnostic préalable permettant de s'assurer qu'une "opération de cette envergure est, dans son principe même, réalisable sur le site proposé". Sachez que ce diagnostique a déjà été fait en quelque sorte. En effet, la validité juridique du site a toujours été confirmée par les services de l'Etat. Evidemment, un changement de statut de la  zone, qui deviendrait alors classée, remettrait en question ce projet, mais jusqu'à maintenant, le préfet a toujours refusé de le faire. Pourquoi le ferait-il aujourd'hui? Pourquoi les services de l'Etat reviendraient sur leur position concernant la validité juridique du site?

Le nouveau projet est en route. Ne vous inquiétez pas, il passera  tous les obstacles, le diagnostic, les études environnementales... car ce projet va être amélioré afin qu'il puisse être accepté sur tous les aspects.


11 commentaires:

  1. C'est sur que le prefet parle bien du projet actuel, donc un nouveau projet et bel et bien possible

    RépondreSupprimer
  2. les opposants ne font que de dire que le projet est terminé, moi je ne le crois pas du tout. il va falloir le modifier, c'est évident, mais sur le principe même du port, je suis persuadé qu'il va passer largement Sinon le prefet aurait pu arreter ce projet il y a bien longtemps

    RépondreSupprimer
  3. C’est bien évident. Si le préfet était contre un projet de port à Brétignolles, il avait tout loisir de se prononcer défavorablement sur la précédente enquête. Ce projet serait alors définitivement clos. Désolé pour nos détracteurs mais il n’en est rien. Il est entendu qu’il n’y aura pas de nouvelle enquête publique sur le projet actuel. Il est aussi entendu que le préfet ne ferme pas la porte à un nouveau projet.

    RépondreSupprimer
  4. brétignolles veut la vérité15 février 2012 à 03:30

    nous voulions une nouvelle enquête nous l'aurons! Mais pour ne plus faire de polémique nous allons échanger avec tous les intervenants et décisionnaires pour parfaire le projet

    RépondreSupprimer
  5. merci pour votre blog, avant je l'avoue j'étais contre le projet, mais en lisant les conclusions de l'enquête publique et les critiques personnelles des opposants j'ai réalisé que les arguments contre n'étaient pas fondés!
    finalement je suis persuadé que le projet de port est bon pour la commune et que les aspects environnementaux sont surmontables facilement avec des gens de bonne volonté.
    Continuer.

    RépondreSupprimer
  6. Bien sûr que nous n'abandonnerons jamais , le projet à venir doit prendre en compte les remarques du Préfet et aussi celles des instances environnementales . Même avec des évolutions substantielles dans sa conception ce port doit allier environnement/économie/cadre de vie. Les aspects environnementaux sont surmontables , seulement il faut du temps .....nous sommes en France ..... regardez le temps perdu qu'il a fallu pour la liaison Fontenay/La Rochelle ....... apportons nos contributions , idées , remarques à l'équipe communale que nous soutenons

    RépondreSupprimer
  7. En effet, il est juridiquement possible de continuer à dépenser l'argent public pour laisser croire que le projet n'est pas enterré. Il est également juste de dire que la zone de la Normandelière n'est pas juridiquement "classée" de manière à la sanctuariser. Mais ce n'est pas pour cela qu'elle n'est pas soumise, comme l'ensemble du littoral et des zones humides, à un certain nombre de règles et de lois qui rendent impossible un projet comme le port à cet endroit. Légalement, et même démocratiquement, vous pouvez continuer à faire des études. Il sera toujours temps de dire que ceux qui refusent le projet (tous les services de l'Etat et la commission d'enquête) sont d'illustres imbéciles et que tout le monde vous en veut. Mais vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été, encore une fois, largement prévenus de la nouvelle déconvenue qui vous attend... Qu'on soit pour ou contre le projet, il y a un moment il faut savoir s'arrêter.

    RépondreSupprimer
  8. merci pour votre blog et pour le respect qu'il impose, les infos sont importantes, il est hors de question d'aller les chercher sur celui de défense de la normandelière qui insulte et calomnie le maire, le sénateur, le député, la presse et aussi votre association... donnez nous les éléments, les infos en votre possession, c'est cela qui nous intéresse et non la calomnie et la jalousie morbide, nous marchons la tête haute à défendre ce projet et que Mrs Brochet et Rabiniaux en fassent autant, nous les soutenons et nous sommes nombreux. Merci de nous informer.

    RépondreSupprimer
  9. trop bien ce site nous pouvons suivre et avoir toutes les nouvelles informations jour à jour!..soyons patient avec le temps et les compétences de l'équipe. Brétignolles aura son port!.. Merci de nous informer.

    RépondreSupprimer
  10. Jean brétignollais d'adoption17 février 2012 à 05:06

    j'aime mieux également venir sur votre site ou il n'y a pas de polémique, je veux suivre les évenements, je ne suis pas spécialement pour un port à cet endroit, mais je regrette quand même car je suis d'origine bretonne et c'est vrai qu'il était vraiment comme certains ports du golfe du morbihan, et vous avez raison s'il veut profiter à la commune il ne peut être à la gachère ou à la sauzaie, cela ne rimerait à rien, je ne m'associe pas du tout à ceux qui sont contre surtout qu'ils sont contre tous les politiques apparemment, je suis curieux et je m'intéresse, j'attends ce nouveau dossier avec impatience.

    RépondreSupprimer
  11. Vous avez raison de souligner que la loi littoral et les zones humides sont soumises à un certain nombre de règles et de lois.
    Pour autant, les buts recherchés dans la loi littoral reflètent une volonté de developpement durable prenant en compte la préservation de l'environnement, mais aussi "la préservation et le développement des activités économiques liées à la proximité de l'eau,telle que la pêche, les cultures marines,les activités portuaires, la construction navale"
    Elle préconise aussi "le maintien ou le développement des activités agricoles, de l'industrie, de l'artisanat et du tourisme.
    Cette loi littoral n'est donc pas que restrictive et prend aussi en compte, l'avenir économique du site concerné.
    Si la commune de Brétignolles est considérée comme littorale parce que riveraine de l'océan,le site de la Normandelière n'est pas situé sur un estuaire, et le soit disant ruisseau est en réalite un fossé qui a vocation de récoler les eaux pluviales.
    J'ajouterai que le groupe 1 du grenelle de la mer suggère, pour mieux maitriser l'urbanisation fonçière,de déterminer la juste capacité d'acceuil des communes.
    Le projet de port de Brétignolles sur mer s'inscrit donc dans cette démarche et le seul site possible reste bien la Normandelière.
    Pour ce qui est de la zone dite humide, qu'en reste t'il vraiment ? la faune qui la peuplait jadis a quasiment disparue,décimée par des prédateurs protégés, et dont la population n'est soumise à aucun controle.Les mesures compensatoires prévues dans le projet restent le seul gage de survie d'un secteur qui serait alors efficacement protégé des agressions de toutes natures.
    Oui, un port à Brétignolles c'est possible, et c'est pour cela que nous continuons et continuerons de nous battre.
    Pour ceux qui nous considèrent comme des hors la loi, je veux leur rappeler que Madame la Sous Préfete n'a pas pour habitude de recevoir dans ses locaux , un samedi,des citoyens dont la démarche serait entachée d'irrégularité.

    Vive le port de Btétignolles sur mer

    RépondreSupprimer