Nombre total de pages vues

mercredi 1 février 2012

Manifestation Samedi 4 aux Sables d'Olonne

Nous vous attendons nombreux à la manifestation de samedi afin de défendre notre projet de port. Voici le tract distribué à tous les brétignollais par les membres de notre association. Vous y trouverez toutes les informations concernant cette mobilisation.



10 commentaires:

  1. un brétignollais d'adoption1 février 2012 à 12:26

    nous y serons samedi! En famille car c'est l'avenir de Brétignolles qui se joue.
    En avant vive le port, on veut le port!

    RépondreSupprimer
  2. Dans ce roman, Todd Strasser aborde de façon simplifiée la mise en place de mécanismes liberticides, en essayant de mettre en évidence les effets néfastes d'un groupe d'individus lorsque sa cohésion est fondée sur des principes purement autoritaires. En second plan, il montre l'évolution de l'attitude de l'enseignant, qui se laisse griser par le pouvoir.

    Ma première réaction, en suivant les étapes de l'embrigadement des collégiens du lycée de Gordon, a été de me dire que tout cela était un peu facile. J'ai d'abord trouvé que les collégiens acceptaient bien facilement cette soudaine autorité et qu'ils se laissaient embrigader un peu vite. Et pourtant, ce roman est en partie basé sur des faits réels, survenus dans un lycée de Californie en 1967 (le mouvement avait alors pris le nom de "Troisième vague"). Alors certes, la frontière entre la fiction et la réalité est difficile à cerner, d'autant plus qu'il semble exister peu de sources précises sur ce qui s'est réellement passé en Californie en 1967, mais l'on ne peut s'empêcher de frémir à l'idée qu'une petite partie seulement de ce récit puisse s'être déroulée.

    "- Je t'assure, c'est incroyable de voir à quel point ils t'apprécient davantage quand tu prends les décisions à leur place."

    Ce roman n'est pas un chef-d'oeuvre. L'écriture est très simple et le sujet, fascinant, aurait certainement mérité un roman plus fouillé, mais cet aspect très simple le rend accessible au plus grand nombre, ce qui, vu le sujet, est plutôt positif. Je crois n'avoir jamais pris la responsabilité de conseiller la lecture d'un livre sur ce blog : l'accueil que l'on peut faire à un livre est bien trop subjectif. Mais il n'est pas question de littérature ici. L'intérêt de ce livre est de nous faire prendre conscience que "la bête immonde" sommeille peut-être là, en chacun de nous. Ce n'est pas très réjouissant, et l'on ne se sent d'ailleurs pas très à l'aise en refermant le livre, mais qui sait si cette seule prise de conscience ne suffira pas à garder la bête ensommeillée pour longtemps encore ? Bref, une fois n'est pas coutume, je vous conseille ce livre.

    "La vague" de Todd Strasser

    RépondreSupprimer
  3. comme tous le brétignollais et ceux de brem sur mer nous serons la pour l'avenir de notre commune.

    VIVE LE PORT DE BRETIGNOLLES SUR MER

    RépondreSupprimer
  4. A ce jour des plaisanciers ne reprennent pas leur place de port à Saint Gilles, spéculateurs et fanatiques soyez raisonnables laisser aux gens de mer ce sujet. Notre côte attire beaucoup grâce à la nature en présence (RICO, ZNIEFF et natura2000 sont de réels atouts touristiques!). La nature est plus forte que les intérêts économiques douteux, mais elle ne s'exprime que rarement!...
    Personnes ne vous tiendra rigueur de vous être trompé à condition de réagir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Monsieur que quelques plaisanciers ne reprennent pas leur place à Saint Gilles Croix de Vie, mais que représentent t'ils en nombre par rapport à la liste d'attente ,forte de plusieurs centaines de personnes? ( entre six et sept cent)Renseignez vous Monsieur et je pense que la necessité de construire un port à Brétignolles vous semblera plus évidente.
      Peut être auriez vous du converser avec les professionnels de la filière nautique présents ce samedi à Port Olona, ils souffrent Monsieur et ne se cachent pas pour le dire.
      Les atouts touristiques que vous évoquez ne manquent pas d'intérêts,et ils survivront sans doute à la construction de notre projet.

      Supprimer
  5. Bien sûr que nous y serons à cette manifestation. La commission a osé écrire qu'on ne voulais pas d'un port malgrè nos 75% d'avis favorables. On va lui faire entendre haut et fort "Nous voulons notre port !"

    RépondreSupprimer
  6. on connait "la vague" de Strasser, rien à voir avec ce qui nous anime et nous fait réagir, nous sommes capables individuellement de comprendre que la commission d'enquête n'a pas tenu compte de tous les paramètres importants, anneaux et budget, et a fait sa petite salade
    après le rassemblement et les manifs qui en découlent, nous sommmes chez nous dans nos foyers, libre de rester sous la couette ou de nous lever dans le froid, juste pour aller dire demain sur le port des Sables que NOUS VOULONS UNE NOUVELLE ENQUETE, ce n'est pas de l'embrigadement, nous ne faisons pas partie d'une secte, ni fanatiques, ni bornés, INDIVIDUELLEMNT nous le voulons et c'est notre FORCE

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Il est assez surprenant au regard de vos comportements: d'une part l'avis de l'enquête publique, qui n'est qu'un avis se prendre autant d'injures, de mensonges,d'insultes allant jusqu'à rendre public le montant des indemnités en mélangeant les frais divers aux indemnités réelles et d'autre part le refus catégorique du préfet à la demande d'une nouvelle enquête Le commentaire étant tournons nous vers l'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous n'avons pas publié les indemnités des commissaires enquêteurs, ils sont présents sur le site de la Mairie, mais pas sur notre blog. N'oubliez pas que nous ne sommes pas la Mairie. De même, nous n'avons jamais publié un article contenant le nom de M. Pipet. La Mairie a le droit si elle le veut de publier les indemnités de commissaires étant donné que c'est elle qui les paie. Enfin, ce ne sont certes que des avis, mais on sait bien que le préfet ne prendra jamais une décision favorable au projet sans un avis favorable concernant l'utilité public du projet.

      Supprimer
    2. On sait bien!... pas grand chose!.... un exemple chez nous à Noirmoutier vous pourrez vérifier l'extraction de granulats avis favorable de l'enquête et défavorable du préfet

      Supprimer