Nombre total de pages vues

mercredi 8 février 2012

Le communiqué du Conseil municipal du 8 février 2012



"COMMUNIQUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRETIGNOLLES SUR MER


Le conseil municipal a pris bonne note des recommandations de Monsieur le Préfet de la Vendée dans le communiqué de presse du 4 février 2012, et s’engage solennellement à établir le diagnostic lucide et exhaustif des contraintes de toute nature et à les prendre en considération.

Afin que personne ne doute de notre lucidité, voici la liste des étapes à franchir avant de redéposer un nouveau dossier : 

- Le prochain projet devra comporter des modifications substantielles par rapport au projet initial. 

- Son approche environnementale devra être mieux détaillée (notamment les mesures compensatoires). 

- L’étude financière devra être adaptée au prix réel du projet. 

- Nous devrons corriger quelques erreurs et oublis (ex : le projet de passeur pour traverser le chenal). 

- Nous devrons également mieux développer le concept de « port propre ». 
- De façon générale, il nous faudra améliorer la présentation du dossier (plan/dessin/etc, …). 

- Il nous faudra également apporter des réponses claires à la DREAL et au Préfet de Région. 

- Nous devrons démontrer à Monsieur le Préfet la fiabilité des analyses techniques et la sécurité juridique des procédures (rédigées depuis 2003 avec l’Etat comme assistant à maîtrise d’ouvrage). 

- Enfin, nous devrons vérifier auprès des instances politiques de notre pays qu’il est toujours possible de réaliser un port de plaisance en France.

A nous pour cela d’être exemplaire dans l’amélioration et la présentation de notre dossier.

Nous demandons ce jour audience à Monsieur le Préfet pour valider ensemble l’exhaustivité de cette liste d’actions à mener pour aboutir à une nouvelle enquête publique.

Concernant le choix du site, sa validité juridique est confirmée par les études réalisées avec la DDTM (ex DDE) depuis 2003.

Il va de soi que tout changement statutaire de cette zone serait susceptible de remettre en cause la réalisation du projet.

A ce sujet, nous précisons que le Préfet de la Vendée nous a informés en février 2011 de la demande insistante des opposants à faire classer ce site en « espace remarquable ».

Il a toujours refusé d’accéder à cette demande en considérant que l’existence du projet de port sur ce site ne le rendait en rien remarquable.

Nous ne doutons pas de l’objectivité de Monsieur le Préfet sur ce sujet.

Enfin, fidèles à notre transparence depuis le premier jour, nous tenons à redire aux Brétignollais que l’ensemble des nouvelles démarches que nous devrons effectuer pour aboutir coûtera à la collectivité environ 100 000 € de moyenne par an jusqu’ à la prochaine enquête publique.

Un tableau mis à jour des dépenses réalisées pour le projet sera publié tous les six mois.

Conscients de l’énorme tâche qui nous attend, nous nous engageons auprès des Brétignollais à mobiliser toute l’énergie du conseil municipal pour franchir les étapes.

Avec votre soutien massif, rien ne nous fait peur…

          En toute lucidité…

                                                 A Brétignolles sur Mer, le 8 Février 2012

                                                 Pour le Conseil municipal
                                                 Le Maire
                                                 Christophe CHABOT"

12 commentaires:

  1. 100 000 euros par ans !!!
    çà fait une sacrée somme quand meme; on pourrait pas en faire autre chose ?

    RépondreSupprimer
  2. Encore des contres vérités, la DDE n'a pas participé aux études dans sa dernière phase uniquement au début,rappelez vous. On prête des propos au préfet qu 'il n'a jamais prononcé (spécialité de Chabot).
    Et on continu à gaspiller l'argent des contribuables qui serait plus utile pour toutes les associations sportives de Brétignolles.
    Il est vraiment très fort pour vous emmener dans la faillite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les associations sportives n'ont vraiment pas à se plaindre de la municipalité actuelle, que ce soit le tennis, le basket ou le Football... Je ne vois pas de quelles assoc vous parlez ?

      Supprimer
  3. Nous sommes avec vous de tout coeur

    RépondreSupprimer
  4. On ne pourra pas dire que la municipalité n'est pas claire sur ses intentions, ni qu'elle n'est pas transparente

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai, la DDTM (ex DDE) n'a pas participé aux études la dernière année avant la mise en enquête publique, mais elle a participé de nombreuses années depuis 2003. Ou est le mensonge?

    RépondreSupprimer
  6. Vous parlez de plus investir des les associations sportives? J'ai l'impression que la vie associative s'est vraiment développée avec cette municipalité. De plus les ressources de la ville sont tres bonnes

    RépondreSupprimer
  7. Quand on voit les études qu'avaient lancé les prédécesseur de cette municipalité avec des projet qui eux étaient pharaoniques, irréalisables, invraisemblables... Là on a un projet sérieux, presque abouti est totalement réalisable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de quels projets vous parlez ? je n'ai pas vu beaucoup de projets du maire d'avant, d'il y a dix ans, à part nettoyer les caniveaux et les plages, qu'a t il fait ? ne retournons pas en arrière, et regardons l'avenir et ce beau projet, moi je veux y croire

      Supprimer
    2. Le prédécesseur a fait le bétonnage Férinel sur la dune et Georges IV à la Parée, et en plus, là sans demander l'avis à personne. Bel exemple de démocratie directe !

      Supprimer
    3. Où était la Vigie à l'époque ?

      Supprimer
  8. Toutes les villes mettent de l'argent dans des projets qui ne verront pas le jour, alors ça ne me dérange pas du tout de mettre de l'argent dans un projet ambitieux qui verra le jour

    RépondreSupprimer