Nombre total de pages vues

vendredi 20 janvier 2012

Énorme erreur de la commission sur l'aspect financier

Comme vous pouvez le voir sur ce document qui représente la page 18 des conclusions relatives à l'utilité publique du projet, les commissaires enquêteurs ont commis une énorme erreur. Les conclusions sont remplies de fautes, d'attaques, de critiques non objectives, mais cette erreur là mérite d'être connue de tous. La commission a compté deux fois le remboursement d'emprunt d'un montant de 1,9 millions d'euros. Ainsi, en enlevant une fois ce montant (ce qui est normal, personne ne paie deux fois le remboursement de ses emprunts), alors le résultat d'exploitation devient positif. il n'est même pas besoin de parler de la capacité d'autofinancement de la commune puisque le bilan financier n'est pas négatif..
 Nous sommes avec ce tableau dans l'hypothèse la plus pessimiste de la commission, c'est à dire un projet à 45 millions d'euros (alors qu'il a été ramené à 33 millions) et avec une occupation des places à hauteur de 625, soit la moitié des pré-réservations qui ont été confirmées lors de l'enquête (1250 pré-réservations confirmées). Même avec cette hypothèse des plus pessimistes, la commune peut supporter un tel projet, et fera des bénéfices considérables permettant pas la suite la mise en place d'aménagements afin d'améliorer la qualité de vie des brétignollais. Dans une hypothèse plus réaliste (projet de 33 millions d'euros, remplissage à hauteurs de 1100 anneaux), alors ce projet devient très bénéfique pour la commune qui réalisera des bénéfices considérables.

Il est vraiment important de dire la vérité, et de démontrer, preuve à l'appui que la commission s'est trompée dans l'aspect financier du projet. Il faut ajouter que la prise en compte d'une supposée non rentabilité du projet a été l'un des éléments, si ce n'est l'élément, les plus importants pour la commission pour donner un avis défavorable au projet. Et cet avis défavorable a une conséquence très importante sur les avis des autres conclusions.

Par exemple, dans les conclusions de l'enquête parcellaire vous pouvez lire aux pages 9 et 10: "Dans un autre contexte, cette enquête présenterait toutes les caractéristiques pour obtenir l'avis favorable d'une commission d'enquête. Mais, la Commission d'enquête ayant émis un avis défavorable sur la Déclaration d'Utilité Publique du projet de création d'un port de plaisance à Brétignolles sur Mer. De ce fait, cette enquête ne peut plus trouver d'application et devient, donc, nulle et non avenue".

Il n'y a qu'à lire les conclusions pour s’apercevoir que les erreurs commises par la commission ont des incidences sur les avis des commissaires enquêteurs.

6 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Parmi les membres de la commission d'enquête, il n'y a pas sauf erreur de ma part un expert financier. A qui la commission s'est-elle adressée pour construire son avis ?

    RépondreSupprimer
  2. Posons nous la question: sont ce des personnes qui sortent de l'école maternelle ou est ce une erreur intentionnelle? Je cois qu'il faut envoyer aux membres de la commission une paire de lunettes et une machine à calculer

    RépondreSupprimer
  3. Énorme erreur de la société BRLi:
    Elle affirme qu'il n'y a aucun puits dans la zone concernée alors qu'une simple enquête en a dénombré trois (3).
    Quel sérieux peut on accorder à cette société ?
    (l'information se trouve dans le rapport d'enquête publique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trois puits contre 2 millions d'euros ....cherchez l'incompétence ... sincèrement vous manquez d'arguments

      Supprimer
  4. Juste une question:
    lorsque l'on lit les messages,nous pouvons penser qu'il n'y as pas eu un respect de l'ensemble des remarques des brétignollais lors de l'enquéte publique par le président, si cela s'avére exact, que peut-on penser de son impartialité lors de son activité (commandant de police)

    RépondreSupprimer
  5. je ne retrouve pas sur votre blog le message de cette dame qui est pour le port et qui s'est vu étiqueter "contre" par la commission d'enquête, cela veut dire que l'on peut vérifier en mairie...

    RépondreSupprimer