Nombre total de pages vues

jeudi 19 janvier 2012

Une comparaison avec "Port Medoc" non prise en compte dans les conclusions


Nous recevons tellement de messages que nous avons décidé d'en publier quelques uns qui ne méritent pas d’apparaître qu'en simples commentaires car ils apportent des précisions sur le projet ou sur les conclusions des enquêtes publiques. Voici donc un texte intégral d'un des 3 courriers adressés au Président de la commission d'enquête en juillet 2001 par une personne soutenant le port. Je vous laisse comparer avec la page 20 des conclusions relatives à l'utilité publique.
 MN = mille nautique (1.852 km)
1 nœuds = 1MN/h


"Monsieur le Président de la commission d’enquête sur l’utilité publique du port de Brétignolles sur Mer,

Je suis pour la création du port de Brétignolles parce que ce projet possède un point fort qui participera à sa future rentabilité : sa situation géographique. Si on le compare à Port Médoc  qui a beaucoup de difficultés à devenir rentable on s’aperçoit que ,
Port Brétignolles est bien situé géographiquement :
·         Il est permet un accès à la Bretagne Sud et à la Charente et ouvre aux plaisanciers un vaste bassin de navigation aussi bien vers le sud que vers le nord , accessible aux bateaux à moteurs de différentes tailles et aux voiliers de toutes sortes.
·         Au sud il permet facilement d’atteindre Port Olona  situé à environ 10 MN (2 heures de navigation à 5 nœuds), port Bourgenay à 16 MN puis l’ ile de Ré à 20MN, l’ile d’Oléron et la Rochelle
·         Au Nord, il permet d’atteindre Saint Gilles Croix de Vie situé à 5.5MN, Port Joinville à 20MN puis L’Herbaudiére et d’accéder ainsi , en croisière côtière ,  à la Bretagne sud dotée de nombreux ports ou mouillages: il est facile , même pour un voilier pas très rapide , de faire un aller retour à l’ile d’Yeu sur un Weekend.
·         La navigation s’effectue de plus dans des conditions très favorables : la zone de navigation entre Les Sables et Saint Gilles est la zone où les courants marins sont les plus faibles de toute la cote entre Royan et Saint Nazaire (voir Bloc Marine : chapitre Courants) . Il est facile de naviguer dans cette zone, en comparaison avec la Bretagne Nord , grâce à l’absence des dangers que représente les têtes de roches bien plus nombreuses au nord de la Loire et encore plus nombreuses quand on a franchi le Raz de Sein.

Port Médoc est mal situé géographiquement:
·         Quand on veut simplement sortir en mer en partant de port Médoc, il faut parcourir , dans des chenaux balisés , 11MN pour être à la bouée d’eau saine sud et 21 MN pour atteindre la bouée d’eau saine nord soit respectivement 2 heures et 4 heures de navigation avec un voilier à  une vitesse de 5 Nœuds, soit 4 et 8 heures de navigation au total pour revenir au port.
·         Au sud : l’abri le plus proche se situe à plus de 60 MN soit prés de 12 heures de navigation pour un voilier avec le risque de ne pas pouvoir pénétrer dans le bassin d’Arcachon , dont les passes sont dangereuses. Dans ces conditions , il faut soit faire demi tour , soit descendre à Cap Breton qui est à plus de 60MN, soit attendre au large des conditions meilleures . Il s’agit de croisière hauturière dans le golf de Gascogne inaccessible à la majorité des bateaux de plaisance. J’ai effectué cette navigation et je peux dire qu’on croise très peu de bateaux dans ces parages.
·         Au nord la navigation n’est pas beaucoup plus aisée : pour atteindre le premier mouillage de l’ile d’Aix , à condition de pouvoir passer par le pertuis de Maumusson qui est généralement déconseillé à la navigation, il faut parcourir 40MN. Pour accéder au premier port à flot de St Denis d’Oléron il faut parcourir prés de 48 MN soit prés de 10 heures de navigation. Ce sont de longues navigations , à l’échelle de la majorité des  plaisanciers , inaccessibles à la plupart des petits bateaux à moteurs ou à voiles : la sur-médiatisation et la banalisation des exploits que réalisent les professionnels de la course au large ne doivent pas fausser la perception de la navigation de plaisance . En comparant avec le milieu automobile il existe un même écart ,  qu’entre le monde de la formule 1 et ses pilotes et le conducteur d’une voiture de série.
·         Le seul port accessible est le port de Royan au nord de l’estuaire mais qui ne rapproche pas de destinations plus accessibles :  les plus petits bateaux et les voiliers mouillés à port Médoc ne peuvent pas faire grand-chose à part des ronds dans l’eau dans un estuaire soumis à d’importants courants . C’est pourquoi je n’ai jamais demandé à avoir une place à port Médoc.
Ces conditions très contraignantes, et la distance de prés de 100kms avec Bordeaux suffisent à expliquer  pourquoi le lancement de port Médoc n’a pas été facile et que le remplissage du port est toujours incomplet. Les seuls bateaux intéressés par ce port sont de puissantes unités à moteur qui peuvent se déplacer très rapidement (30 à 45 nœuds) , mais qui représentent quelques pourcents  de la flotte des bateaux de plaisance en France et qui sont principalement représentatifs de la plaisance méditerranéenne.
En comparant la situation de ces deux emplacements,  Brétignolles et Port Médoc , il devient facile de comprendre pourquoi la liste d’attente de port Brétignolles totalise déjà plus de 1800 noms de propriétaires qui garantissent très certainement  la rentabilité du projet de port, alors que Port Médoc , après 7 ans de fonctionnement , peine à équilibrer ses comptes et à se remplir totalement. La politique ayant conduit les gestionnaires du port à mettre en place des tarifs exorbitants s’explique en grande partie par la tentative de compenser de cette façon les difficultés liées à une implantation géographique aventureuse.  Pour être resté bloqué à port Médoc pendant plusieurs jour à cause du mauvais temps , en descendant au pays Basque, je peux ajouter que ce port est situé loin de tout et que sans un effort pour le rendre plus attrayant et plus vivant la gestion risque d’être encore compliquée pour un bon moment.
Je vous prie d’agréer , Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués et je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire que vous jugerez utile."

En allant voir à cette page 20 dans la section "comparaison avec "Port Medoc"", il n'est pas retranscrit, à aucun endroit que ce soit, des arguments positifs concernant le port de Brétignolles, mais uniquement des similitudes entre les 2 ports. Nous vous laissons en juger par vous même: http://modules.vendee.pref.gouv.fr/enquetes_publiques/fichiers/enq297_Conclusion_DUP.pdf

13 commentaires:

  1. Merci pour cette belle demonstration. Là encore cela témoigne de la belle objectivité de nos enquêteurs !!! Soit ils ne comprennent rien soit ils comprennent si bien qu'ils ont pris tout ce temps pour détourner les arguments des partisans, des experts, des études des professionnels!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Bravo pour ce beau blog qui nous a manqué durant l'enquête publique. Je constate avec plaisir qu'il est ouvert aux opposants, ce qui n'est pas le cas de celui de M. BOURCEREAU.

    Au-delà de tous les arguments techniques et financiers, l'élément selon moi le plus important est que très majoritairement, les Brétignollais attendent le port.

    Manifestement, la commission d'enquête n'a pas voulu le comprendre. De la même manière,j'ai été un peu consterné par un reportage diffusé sur TV Vendée durant la Grande Emission, dans lequel le "journaliste" interrogeait des gens sur le port à la sortie de Super U, ce qui l'a amené à conclure que les avis étaient partagés.

    La vérité, c'est que plus de 60% des Brétignollais ont voté en 2008 pour l'équipe en place, donc pour le port.

    Il est vrai qu'on a tout entendu sur ces élections; un gérant de camping "sapiteur" a même déclaré que les services municipaux sur l'ordre du maire avait contacté tous les résidents secondaires la veille des élections pour les inciter à voter pour lui. Si c'est vraiment le cas, bravo à eux! contacter 6000 résidents secondaires en si peu de temps avec un tel résultat, cela mérite plus qu'une médaille...

    Plus sérieusement, j'ai parfois l'impression que la démocratie est une notion désuète.

    Quand on voit qu'un si beau projet est bloqué par l'alliance contre-nature d'un commandant de police retraité au destin politique éphémère dans les deux sèvres, d'un éleveur de chèvres et d'une minorité aisée qui pratique la plaisance ailleurs (je pense en particulier à Nicolas DUCOS qui fait du bateau à St Gilles), il y a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de notre beau pays.

    Je serai aux Sables le 4 février, pour crier à vos côtés que Brétignolles veut son port !

    J. DEUNAUSE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'ayez pas peur Monsieur de révéler vos véritables nom et adresse.
      Le courage et l'intelligence semblent vous manquer bougrement.
      A moins que vous n'existiez pas et que ce médiocre développement soit de la main du Seigneur !

      Supprimer
    2. Bonjour Monsieur,

      Pensez-vous que ce soit avec des arguments comme les vôtres que le projet de port a des chances de voir le jour ? et notamment les propos sur le Président de la commission d'enquête ?
      Eh bien je vous l'affirme, Non !
      Vos propos respirent la haine, l'agressivité et la violence. Ce sont précisément tous ces comportements similaires qui ruinent tout espoir de voir le port se réaliser.
      Monsieur, très sagement, quant un projet présente toutes les caractéristiques, ( sur les plans de la protection de l'environnement, financier Etc... Etc...)et est respectueux des lois et règlements, n'ayez crainte, il voit le jour ! il n'y a pas d'injustice aussi grande dans notre pays.
      Il n'est donc nul besoin d'utiliser vos procédés violents, encore une fois qui ruinent tout espoir.
      Ayez le courage de donner vos nom et références téléphoniques et je suis prêt à en débattre en tête en tête avec vous, dans le plus grand calme.
      Bonne journée.

      Supprimer
    3. je ne vois pas en quoi les propos sur ce blog respirent la "haine, l'agressivité et la violence". Allez donc voir sur le blog des opposants au port pour y voir ce genre d'articles et de commentaires, qui ne font qu'insulter M. le Maire, les membres du conseil municipal ainsi que les partisans du port, en les traitant de corrompus qui ont des intérêts personnels, qui vont faire de la spéculation... Nous voulons seulement apporter tous les éléments pour faire comprendre aux gens que la commission a commis beaucoup d'erreur, notamment en comptant deux fois 1,9 millions d'euros. Est ce de la haine de dire ça? si vous le pensez, alors oui, il n'y a que des insultes qui sortent de ma bouche. En attendant nous allons continuer.

      Supprimer
    4. Monsieur,

      Je ne sais pas si c'est vous l'auteur du texte ci-dessus signé "J. DEUNAUSE". Je ne pense pas, je crois plutôt que c'est directement Mr Chabot !
      En tout cas, il n'est pas répondu à ma question.
      Je la reformule :
      Est-ce que vous pensez que c'est avec des arguments comme les violentes critiques sur le Président de la Commission d'enquête qui figurent dans ce texte, que le projet de port a des chances de voir le jour ?
      Je vous le répète, Non aucune chance !
      N'oubliez pas que tout le monde lit ce blog, y compris Mr le Préfet. S'il est actuellement indécis, puisque c'est lui qui prendra la décision finale et non le Président de la Commission, ces seules critiques suffiraient à l'incliner à refuser le projet. C'est du moins ce que je ferais si j'étais à sa place.
      A quoi ces violentes critiques sur la commission et son président servent-elles ? sinon d'exutoire aux frustrés et autres violents et aggressifs.
      A titre d'information, vous ne pouvez pas imaginer à quel point Mr Chabot et les siens se sont rendus impopulaires ( et il n'y a pas besoin de référendum, discuter dans la rue suffit ), en tapant à bras raccourci sur la commission.
      Moi qui trouve plutôt votre projet sympathique, je vous le dis, modifiez votre stratégie, vous y gagnerez en dignité et en crédibilité !
      Bonne soirée.

      Supprimer
    5. Je n'ai personnellement jamais insulté qui que ce soit, et je n'ai pas vu d'articles sur ce blog qui insultent quelqu'un non plus.
      Je pense qu'à l'heure actuelle, vu la situation, la seule manière d'avancer vers ce projet de port est que le préfet ne prenne pas de décision, ni positive, ni négative. Pour ce faire, il faut donc démontrer que les conclusions de la commission sont inexploitables, car composées de trop d'erreurs et de subjectivités.Donc sans insultes, sans haines, je pense que toutes les personnes favorables au port sont dans cette optique actuellement. Si M. le Préfet lit ce blog (ce que j’espère), je l'invite à visiter le blog de nos opposants qui lui par contre transpire la haine et les insultes et ne s'en cache pas du tout. Ils n'aiment pas le Maire et le disent, l'insultent...
      Vous dites:"quant un projet présente toutes les caractéristiques, ( sur les plans de la protection de l'environnement, financier Etc... Etc...)et est respectueux des lois et règlements, n'ayez crainte, il voit le jour ! il n'y a pas d'injustice aussi grande dans notre pays". C'est justement là que vous vous trompez, car n'importe quel projet, aussi complet que l'est ce projet de port, n'aurait jamais pu voir le jour avec les conclusions de cette commission, qui fut a charge contre ce projet. il y a de l'injustice. Notre objectif est de faire comprendre au préfet que ces conclusions provoquent cette injustice, et qu'il ne peut donc pas s'en servir. Nous voulons seulement qu'il ne prenne aucune décision, et qu'une nouvelle commission donne ses avis, et s'ils sont objectifs et sans erreurs, alors nous accepterons par la suite la décision du préfet.

      Supprimer
    6. Bonsoir Mr Chabot,
      alias J. Deunause et Pierre Durand

      Démasqué n'est-ce pas ! le seul qui s'exprime sur ce blog ou pratiquement c'est vous !
      C'est parce que vous venez d'être démasqué que vous bloquez les messages et que vous ne les diffusez pas !
      C'est la forme la plus élaborée de la lâcheté !
      Et bien sûr tout ce qui est contraire au courage !
      Inintelligent et Grande gueule c'est tout ce que vous êtes !
      Salut !

      Supprimer
    7. Mr anonyme en tout cas vos commentaires sont la preuve même de votre bétise et du manque d'arguments, vous voyez Mr Chabot partout!
      Savez vous qu'il y a des gens dont c'est le métier d'aider ceux qui comme vous se sentent agressés.
      Allez pages jaunes à psy et revenez dans 6 ou 7 ans après un gros travail sur vous même, pour profiter d'une balade autour du bassin du port...
      Bonne nuit, si vous avez besoin d'aide appelez

      Supprimer
  3. Voilà l'histoire vraie de Port Médoc, oserez vous la passer en commentaires ?
    En 2001 , la plaquette de présentation de Port Médoc était , comme toujours , la promesse d'un bel avenir :
    "Port Médoc , le nouveau port que l'océan attendait"
    En novembre 2001 , est signé l'acte de concession de Port Médoc entre les 11 maires de la Communauté de Communes de la pointe Médoc et la société Guintoli Marine .
    En septembre 2002 , la Grande Commission Nautique donnait , comme de bien entendu , un avis favorable . On pourra juger de la pertinence de cet avis en fonction des évènements à venir .
    Inauguration de Port Médoc mi 2004 ., son coût : 32 000 000 d'Euros .
    En mai 2007 , l'Association des Investisseurs et Utilisateurs dénonce l'impossibilité de rentabiliser les anneaux et souligne des erreurs de conception et de construction qui empêchent le port de fonctionner : la digue nord est trop courte pour faire barrage à la houle .
    En décembre 2007 , une campagne hivernale de travaux est engagée avec des opérations de dragage (arrêté préfectoral autorisant le dragage de 60 000 m3 de sédiments chaque année) et un prolongement de la digue nord passant de 90 à 150 m (coût : 3 000 000 d'Euros)
    En avril 2008 , La Chambre Régionale des Comptes d'Aquitaine s'intéresse à la gestion de Port Médoc entre 2003 et 2005 , met en évidence des incorrections dans l'enregistrement comptable
    En octobre 2009 , les actualités de Soulac mettent en avant les problèmes récurrents d'envasement de Port Médoc . Les coûts de dragage du bassin ont été nettement sous-estimés dans le dossier d'instruction . Et le journaliste ironise sur la promesse faite en 2001 "Tous les plaisirs du port de plaisance réunis à Port Médoc Atlantique , bassin protégé en eau profonde , accessible toute l'année , 7 jours/7 , par toutes marées" !
    En avril 2010 , un audit est lancé sur Port Médoc , le Président de la CC convient que la "politique tarifaire de Port Médoc n'est pas limpide" . Un projet immobilier "Village de la presqu'ile" est très attendu pour relancer Port Médoc .
    En mars 2011 , les plaisanciers expriment leurs colères , certains se retrouvent en difficulté , ils perdent beaucoup d'argent .
    En avril 2011 , le résultat de l'audit est sans appel : "Port-Médoc dans le rouge" . Le bilan après 7 ans d'exploitation est décevant , le port est sous perfusion . Sans les avances du groupe qui gère Port Médoc , "24 000 000 d'Euros cumulés depuis 2005" , la filiale gestionnaire du port de plaisance aurait déposé son bilan . Les bilans de Port Médoc n'offrent pas de perspectives rassurantes . C'est l'amodiation qui est en cause , "elle est plus adaptée aux gros bateaux et à la clientèle aisée de Méditerranée , mais ne fait pas recette sur notre frange de côte" . Le consultant préconise "des contrats de locations annuelles renouvelables par tacite reconduction" et "des tarifs compétitifs" , actuellement les tarifs de Port Médoc sont en moyenne 37% supérieurs à ceux pratiqués à Arcachon , La Rochelle et Royan .
    Port Medoc n'est pas Port Brétignolles , sa conception est simple et totalement classique , son ancrage dans l'estuaire est logique , sa situation à la Pointe de Grave est naturelle , et pourtant …. que de problèmes ! . Port Brétignolles serait beaucoup plus dangereux compte tenu de sa conception innovante et de son ancrage (marin et terrestre) sur le site de la Normandelière . Comment peut-on croire que le coût de Port Brétignolles serait du même niveau que celui de Port Médoc ? Si après une telle histoire , il y a encore des indécis à Brétignolles sur Mer , c'est que ces personnes ne veulent pas entendre .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment, dans tout projet de cette ampleur, il y a une part de risques. Il faut tout faire pour réduire ces risques par des études approfondies qui pour le port ont toutes été réalisées en 10 ans.
      Si l'on raisonne comme vous le faites, il ne faut plus rien bâtir: la Tour Eiffel peut s'écrouler, le Viaduc de Millau peut s'effondrer et que dire d'une centrale nucléaire.
      L'étude financière montre que si le port est rempli, la commune disposera d'une réserve de 8 millions d'euros pour faire face aux imprévus sans toucher à la fiscalité.
      Dans son analyse, la commission fait une erreur grossière: Brétignolles n'a absolument rien à voir avec Soulac. Il suffit de regarder les statistiques INSEE pour comprendre que la densité de population est de très loin inférieure à celle de la Vendée. Il faut près de deux heures pour aller de Bordeaux à Soulac (moins de 100 Km).
      Avez-vous comparé les listes de pré-réservation de Port Médoc et de Brétignolles, avez-vous comparé les tarifs envisagés à Brétignolles et ceux pratiqués à Soulac ?

      Supprimer
    2. Jean-François Dion20 janvier 2012 à 09:14

      Anonyme de 12h18 : vous avez fait un copier/coller d'une réponse que m'avait fait Mr Bourcereau et vous n'avez pas pris le temps de bien lire ma réponse à la commission : je vous comprend , c'est un peu technique et indigeste. Autrement, même si les conclusions sont opposées, vous auriez vu des points de convergence dans les analyses. Le fond du problème n'est pas là : les arguments peuvent toujours être discutés, contredits . La véritable question qui m’intéresse : pourquoi les arguments en faveur du projet et ceux contre le projet n'ont pas été mis en regard , comparés et éventuellement contredits. C'est la cause de la grande frustration des personnes qui soutiennent et croient à ce projet

      Supprimer
    3. encore une fois, je découvre un commentaire de M Dion emprunt de bons sens; durant cette campagne, la communication l'a emporté sur l'information. Les différents arguments n'ont pas étés comparés ou contredits, ce qui a aussi été la cause de la grande frustration des opposants !

      Supprimer