Nombre total de pages vues

mercredi 25 janvier 2012

Critique de l'analyse environnementale de la Commission d'enquête


Après avoir analysé les conclusions de la commission d'enquête relative à l'utilité publique, nous allons désormais analyser l'aspect environnemental. Là aussi, beaucoup de points sont facilement contestables. Nous entrons dans le fond du dossier, les aspects techniques, un peu lourd et ennuyeux, mais il est très important de se rendre compte que la commission enchaîne les approximations, les erreurs et les contradictions.

Concernant l'Avis de la DREAL il peut y avoir débat sur l’aspect environnemental. Evidemment que l'environnement sera impacté, mais les mesures compensatoires très présentes dans le dossier vont atténuer ces effets.  

Atteinte générale à l’environnement :
o   comme nous l’avons signalé, le port se situe dans les terres et suit le lit NATUREL du ruisseau de la Normandelière. Ceci permet la meilleure intégration environnementale et paysagère possible et le moins d’impact sur le milieu marin. Il y aura bien une modification paysagère mais POSITIVE.
o   L'urbanisation sera quasi nulle hormis les infrastructures directement liées au port (ce que reproche la commission pages 13 et 14 des conclusions sur l'utilité publique)
o   Sanctuarisation de 53 ha et seulement 27 ha « construits »
o   La ceinture verte est une garantie de préservation
o   L’appellation « la mer à la campagne » en sera plus renforcée !
o   Disparition des tracteurs entraînant moins de pollution
o   La dune sera reconstituée et augmentée en volume
o   Le bassin de baignade sera aux normes européennes

      Développement environnemental durable :
o   La ferme de la Normandelière est prise en compte. Des propositions concrètes ont été faites : indemnisation, échange de terres… Qu’en serait-il de l’avenir de la ferme « BIO » entourée de pavillons plutôt que de 50 ha de verdure ?
o   La commission souhaite « léguer intact aux générations futures le site. » Ce qui est utopique sans le port. Le port est par principe une infrastructure durable dans le temps ! Il remodèle certes le site mais de façon durable pour ne pas dire définitive. 

      La faune et la flore :
o   La commission souligne « qu’une inconnue subsiste quant à la reconstitution et l’adaptation des espèces à un nouvel habitat, même si des mesures conservatoires ou compensatoires adaptées sont mises en place » Ceci est évident mais toutes ces mesures sont choisies par des organismes compétents et des personnes dont c’est le métier. On ne peut pas toujours critiquer le travail des spécialistes. Ces mesures sont très codifiées et habituelles dans tous les grands projets.
o   Le cas de l’archéologie en est un bon exemple. (sans le port on n’en parlerait pas !)
o   Les opposants qui préconisent une implantation à la Gachère ou la Sauzaie sont bien la preuve que le côté environnemental n’est qu’un sujet de polémique. Ce serait bien pire là-bas à cause de la zone classée Natura 2000.

      Les travaux :  Il engendreront le minimum de nuisances puisqu'ils seront stoppés en période estivale. De même, la circulation sera adaptée.

Le port sera le premier en France à être réalisé suivant la norme HQE. L’exploitation du port a été imaginée en tenant compte des normes environnementales les plus strictes, il sera certifié « port propre ».

Nous restons dans notre logique en vous démontrant la pertinence de ce projet de port ainsi que les erreurs et les contradictions de la commission. Le préfet ne pourra pas accepter cette enquête en analysant en profondeur les conclusions. 
                                    Mobilisons nous pour la grande manifestation du 4 février

9 commentaires:

  1. bretignolles veut la vérité25 janvier 2012 à 14:46

    pourquoi les opposants critiquent la perte de l'identité de Brétignolles "la mer à la campagne"?
    Il me semble que le port, l'estacade, la balade le long du bassin portuaire correspondent parfaitement à LA MER.
    Le reste des 53 ha sanctuarisé et paysagé avec bassin de baignade, prairie, le GR et piste cyclable allongés renforce aussi le terme CAMPAGNE
    ainsi avec le port il y a "plus de mer", avec le port il y a aussi "plus de campagne".
    Si le slogan n'existait pas, avec le port on pourrait le créer !

    Souvenez vous les opposants, comme le Marais Girard était beau et sauvage voici 30 ans sans cette dune artificielle, sans les Férinels, sans les Merlins, sans paillote sur la plage, sans école de voile en dur.
    Le port permettra de "figer" le site pour le siècle à venir, empéchant la construction de maisons.
    Combien de logement représente les férinel + Merlin + mobile home?
    Comme aurait pu le dire Jean FERRAT "mon dieu que la dune est belle....."

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    je me permet quelques commentaires sur votre nouvel article

    "Il y aura bien une modification paysagère mais POSITIVE."
    Pouvez vous argumenter ?

    "L'urbanisation sera quasi nulle hormis les infrastructures directement liées au port (ce que reproche la commission pages 13 et 14 des conclusions sur l'utilité publique"

    Relisez bien le texte de la commission, votre interprétation est erronée.

    "Sanctuarisation de 53 ha et seulement 27 ha « construits »"
    Qu'est ce que la sanctuarisation ? Ce terme existe il en matière de droit de l'urbanisme,ou de textes sur l'environnement; qu'apporte t-il comme garanties vis à vis de futurs projets potentiels?

    "Disparition des tracteurs entraînant moins de pollution"
    Mais augmentation des pollutions marines (inévitables en milieu porturaire malgré toutes les intentions louables liées au label HQE, personne n'est a l'abri d'incivilités des plaisanciers, d'accidents ou d'incidents)et des pollutions liées au dragage prévu dans le projet (êtes vous allés surfer à St Gilles pendant les périodes de dragage? C'est nauséabond, vraiment)

    "Le bassin de baignade sera aux normes européennes"
    J'ai bien cherché, je n'ai pas trouvé de normes européennes en la matière; j'ai bien lu les textes français, il suffirait de quelques modifications du systeme de pompage / renouvellement de l'eau pour être en conformité.
    Si les normes européennes existent, pouvez vous me communiquer le texte à consulter ?

    "Qu’en serait-il de l’avenir de la ferme « BIO » entourée de pavillons plutôt que de 50 ha de verdure ? "
    J'avais bien entendu lors de la réunion de Juin, que M le Maire prévoyait de toute façon, de classer la zone non constructible, meme si le projet de port ne voyait pas le jour, l'enregistrement effectué ce soir là doit pouvoir le confirmer ou l'infirmer Pouvez vous vérifier ?

    "sans ce projet de port, la zone humide et les espèces animales protégées sont vouées à disparaître. "
    Oui, sauf volonté politique de vouloir la préserver, ce qui me semble envisageable (voir la magnifique réserve de l'étang noir à Seignosse par exemple)

    "Les opposants qui préconisent une implantation à la Gachère ou la Sauzaie sont bien la preuve que le côté environnemental n’est qu’un sujet de polémique. Ce serait bien pire là-bas à cause de la zone classée Natura 2000"

    On est bien d'accord là dessus, de même que la commission d'enquète, d'ailleurs, ce que vous oubliez de souligner. Cet argument prouve au moins que chez les opposants aussi, certaines personnes ont eu du mal a trouver les informations nécessaires à une bonne connaissance du dossier.

    Voilà pour ce soir;continuons à débattre du sujet dans la bonne humeur et merci aux partisans qui actuellement élevent le débat dans différent médias. A bientot
    Bruno

    RépondreSupprimer
  3. Il existe plusieurs lois et directives européennes, la plus importante est la directive 2006/7/CE du Parlement européen et du Conseil, du 15 février 2006, concernant la gestion de la qualité des eaux de baignade et abrogeant la directive 76/160/CEE

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces infos
    Ces textes encadrent donc la surveillance de la qualité des eaux de baignade, pour le reste, les normes seraient donc toujours les normes françaises en vigueur (dispositifs d'alimentation, renouvellement et filtration des bassins) donc assez peu de révolutions de ce coté. Quels sont les problèmes rencontrés actuellement sur le bassin de la Normandelière, sachant que seuls les plages jugées de qualité "insuffisante" doivent être fermées
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourriez vous répondre à mes autres questions ci-dessus ???

      Supprimer
  5. Ce n'est pas parce qu'il y a pu y avoir un temps dégradation du paysage que l'on doit continuer! Quant à "la modification positive du paysage", il faut oser quand même. Attention aussi à bien lire: la Commission d'enquête ne dit pas qu'il faut un casino, elle explique que les plaisanciers, à juste titre, souhaiteraient à juste titre , comme dans les autres ports où ils se rendent, un aménagements de loisirs et que donc,logiquement, il faudrait par exemple un golf, ci, ça et pourquoi pas un casino.... Cela n'est pas la même chose! Cette façon fallacieuse de démonter un à un les avis de la Commission d'enquête n'est pas honnête, ce qui est grave , c'est que vous avez un public prêt à croire sans coup faillir tout ce que vous dites. C'est AVANT qu'il aurait fallu lancer les débats et ce, face aux contradicteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean-François Dion30 janvier 2012 à 03:24

      Penser que les plaisanciers, après une journée de mer, veulent aller au golf ou au casino révèle une méconnaissance totale du monde de la plaisance : la majorité des plaisanciers souhaitent simplement prendre une douche , boire un coup et éventuellement trouver un restaurant sympathique. L'image que vous avez correspond plus à la jet-set qui sévit à Saint Tropez et à ses luxueux yachts qu'à la plaisance sur la façade Atlantique.

      Supprimer
  6. Vous verrez bien que l'on avait raison de critiquer cette commission d'enquête lorsque le préfêt ne rendra pas de décision, car il aura compris qu'aucune décision ne pourra etre prise avec ces conclusions remplies d'incohérences, d'erreurs...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas d'accord avec Anonyme jan 26 04:11AM, sans doute que le proposition de casinos et de golfes émanent d'avis, mais la commission reprend ces avis dans ses conclusions, elle démontre donc qu'elle fait sienne ces propositions.
    Donc si j'ai bien compris, la commission dit que le port va détériorer l'environnement, mais elle ne serait pas contre, et limite inciterait a construire des batiments. Je ne comprends plus rien

    RépondreSupprimer