Nombre total de pages vues

vendredi 27 septembre 2013

Le point info poursuit son action

 
En seulement huit semaines de fonctionnement, notre local info installé au rond-point de la Normandelière a vu défiler plusieurs milliers de personnes, estivants, Brétignollais ou habitants du bassin de vie, venus s’informer sur le nouveau projet de port de plaisance de Brétignolles sur mer.
 
Avec 450 nouvelles adhésions, autant de visites très appréciées du site et les encouragements chaleureux  de nos partisans à poursuivre notre action, nous sommes aujourd’hui très fiers de pouvoir confirmer que BVSP est bien la première association Brétignollaise. Merci à toutes et à tous.
 
Fort de ce succès et dans l’attente d’un local plus confortable pour vous recevoir, nous prolongeons les permanences au bungalow de la Normandelière les mercredis, samedis et dimanches de 10:00 à 12:30. Nous maintenons également les visites sur site les mercredis (départ du bungalow à 10 :30).
 
Les informations mensongères de toutes natures, diffusées par nos opposants, dans le seul but de jeter le trouble dans les esprits,  se sont retournées contre leurs auteurs, dès lors que nos visiteurs ont  eu accès à une présentation saine du projet, assortie de preuves  et démentis cinglants.
 
Pour ce qui est des diverses dégradations et attaques aux biens et aux personnes que nous avons eu à subir, nous n’y verrons que l’œuvre de marginaux, encouragés sans doute par le climat  délétère véhiculé à souhait sur un certain site.
 
Si nos opposants s’en tiennent encore aux conclusions scandaleuses de l’enquête publique, nous sommes passés depuis longtemps  à l’étape suivante. C’est aujourd’hui un autre match et nous n’avons que faire d’une défaite passée, qui plus est entachée de tricherie.
 
Notre objectif annoncé, c’est le soutien à un nouveau projet pour Brétignolles, un projet qui prendra en compte les recommandations faites par Monsieur le Préfet. Respectueux de l’environnement, ce projet s’avère capital pour notre littoral, en répondant d’abord à un véritable besoin d’anneaux  dans les ports vendéens. Ce sera aussi un formidable levier de croissance pour l’économie  locale et bien au-delà. Ce port sera aussi l’alternative à une urbanisation galopante qu’il est temps de freiner.
 
Ce projet est une chance pour Brétignolles, et ses opposants ne pourront le refuser indéfiniment par principe, comme un dogme, parce qu’il ne veulent rien changer et refusent  de voir concilier développement durable  et protection de l’environnement qui, loin de s’opposer l’un à l’autre, sont capables de s’élever ensembles au bénéfice de tous.
 
Continuons de nous battre  contre cet immobilisme, ce contre tout jusqu’au-boutiste qui ne mène à rien, et soyons en certains, la victoire sera notre juste récompense.

22 commentaires:

  1. Pour ce qui est des diverses dégradations et attaques aux biens et aux personnes que nous avons eu à subir, nous n’y verrons que l’œuvre de marginaux, encouragés sans doute par le climat délétère véhiculé à souhait sur un certain site.
    Bien connu comme opposant cela fait deux fois que l'on me dégonfle les pneus de mon véhicule. Ce sont des tentatives de meurtre !
    Vive la liberté d'expression à la Chabot
    Oserez vous à me publier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand vous dîtes "bien connu comme opposant", vous voulez dire "bien connu comme anonyme" ! N'auriez vous pas roulé sur un chemin non carrossable ?

      Supprimer
  2. Ce port sera aussi l’alternative à une urbanisation galopante qu’il est temps de freiner.
    Pendant ce temps là Chabot construit plein de lotissement autour de Brétignolles. Encore une carabistouille de plus!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les seuls lotissements dont l’actuelle municipalité est responsable sont les lotissements « Jeunes ménages ». Les autres ont été décidés par l’équipe municipal qui précédait l’arrivée de Monsieur Chabot.

      Supprimer
  3. Brétignollais ou habitants du bassin de vie, venus s’informer sur le nouveau projet de port de plaisance de Brétignolles sur mer.

    j'en ai même connu qui ont bien rigolé après!

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur le Président

    Que répondez vous aux accusations graves de Sam agasse sur le blog des opposants.
    Il semble en effet que Brétignolles veut son port soit un satellite de la municipalité au frais du contribuable, alors expliquez vous.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madame,Monsieur

      Pour répondre à votre question, il convient d'apporter quelques précisions.
      1) l'association "Brétignolles veut son port" est domiciliée en mairie comme bon nombre d'associations.
      2) Nous avons recus une subvention ( une seule en 2012, pas en 2013) comme toutes les associations, et, les moyens mis à notre disposition par la mairie sont ceux dont peuvent bénéficier toutes les associations qui en font la demande, rien de plus.
      3) Notre bungallow est loué à une entreprise locale et la signalétique comme la location sont à la charge de BVSP.

      Notre association a pour seul objet de soutenir le projet de port de Brétignolles sur mer,et personne n'est en droit de nous le reprocher.Considérant que ce projet est porteur d'avenir pour notre commune, il nous apparait comme la suite logique et valorisante de tout ce qui a été réalisé à Brétignolles en une décennie.et,en toute indépendance et légitimité, nous nous réservons le droit de
      le promouvoir.
      Pour ce qui est des diverses opérations de publicité, il me semble normal qu'une municipalité porteuse d'un tel projet en fasse la promotion, et cela a un coût.

      Enfin, je n'ai jamais remis en cause la totalité des conclusions de l'enquête publique, certaines sont ou seront dailleurs prises en compte dans le nouveau projet, et je n'ai jamais insulté les services de l'état.

      En revanche, je persiste et je signe, les conclusions de Monsieur Pipet , concernant la partie navigation, laisse place à beaucoup d'interrogations et suspicions.
      Comment a t'il pu, lui le terrien n'ayant jamais mis le pied sur une embarcation, désavouer la grande commission nautique présidée par un Vice Amiral,assisté de gens de mer à qui des années d'expérience ont permis d'en apprécier le calme et les tempêtes.?
      sur ce volet précis, Monsieur Pipet a bel et bien fait preuve de suffisance.

      On peut toujours s'abriter derrière le principe de précaution, mais pas sans limite.
      Nos ancêtres les gaulois craignaient que le ciel leur tombe sur la tête, devons nous pour autant porter casques et moustaches.?

      Supprimer
  5. La liste d'attente sur le port de St Gilles a été divisée par 2 depuis que l'inscription a été rendue payante; Le besoin d'anneaux est il vraiment si important, comptez vous mettre à jour votre liste d'attente en rendant également l'inscription payante pour revoir vos chiffres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'explication est simple : avec plusieurs années d'attente certains ne veulent pas en plus payer. Ils préfèrent justement attendre un port à Brétignolles.

      Supprimer
  6. La grande commission nautique n'était elle pas composée en très grande partie de personnes favorables à la mairie (ou employées par elle) ?
    Elle n'a de valeur que consultative, de plus, un vice amiral, vu la taille des navires qu'il pratique est il le mieux placé pour évaluer les risques liés à la navigation de plaisance ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas parce que cette commission s'est prononcée à l'unanimité pour la non dangerosité du futur port que tous ses membres sont favorables à la mairie.
      Il s'agit de professionnels intègres!

      Supprimer
    2. aucune personne employée par la mairie ne faisait partie de cette commission.Pour votre information, le vice amiral présidant la commission avait derriére lui quelques années de pratique avant d'accéder à ce grade. Qui êtes vous pour vous permettre de le juger de façon aussi négative.
      Pour votre information, il était assisté par un représentant du service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM), qui ne connait surement pas grand chose de la mer.et était sans doute aux ordres de Christophe Chabot.
      Soyons sérieux, on peut ne pas être d'accord avec ce projet , mais critiquer systématiquement et sans argumenter tout ce qui ne va pas dans votre sens........
      Allons , un peu de courage, la prochaine que vous venez sur notre blog, présentez vous.

      Supprimer
  7. Mr Brochet,

    Prouvez que les commentaires proposés sur votre site ne sont pas en permanence censurés et publiez celui-ci SVP :

    L'avis émis par la grande commission nautique n'a d'autre valeur juridique qu'un avis consultatif ! ( donc qu'une commission d'enquête n'est pas obligée de suivre, comme tous les avis de ce type d'ailleurs ) !

    Ce qui comptait dans l'avis de cette commission ( "théodule" comme disait le général ! ) eh oui ! parce que celle-ci était composée du maitre d'ouvrage, ( partie prenante dans le projet ) vous avez déjà vu çà quelque part ?

    Donc ce qui compte disais-je, ce n'est pas l'avis qu'elle a émis, favorable ou défavorable, mais c'est de savoir s'il était possible de lever les réserves sur le projet qu'elle a émises à ce moment là ?

    Eh bien non ! ne vous déplaise !
    Donc l'avis émis par la grande commission équivalait à un refus dans ces cas là ! Pourquoi ?

    Pour ne prendre que l'une des réserves, comment voulez-vous que les récifs semi-immergés soient optimisés ? C'était tout simplement impossible ! sauf réalisation ( c'est à dire qu'il aurait fallu réaliser le projet pour décider de leur hauteur ! )
    Le projet a-t-il été modifié avant la mise à enquête sur ce point, conformément aux voeux de la commissison nautique ? Non !

    Au minimum le dossier aurait dû être modifié avant la mise à enquête en conséquence de l'avis de la grande commission nautique. L'a-t-il été ? Non !

    Donc vous apprendrez que lorsque des réserves émises par une institution ( commission nautique en l'espèce ) ne sont pas levées avant le début d'une enquête, par le maitre d'ouvrage, que celà équivaut à un avis défavorable de la part de l'institution !

    Par ailleurs je vous rappelle que dans la commission d'enquête il n'y avait pas que des "terriens" mais aussi un Capitaine de Vaisseau retraité qui a fait toute sa carrière dans la marine, alors ce n'est pas vous qui allez lui en démontrer en matière de marine !

    Alors pourquoi Mr Brochet, partant de votre monstrueuse erreur, que vous devriez reconnaitre, vous vous permettez de diffamer la commission d'enquête en parlant de rapports et conclusions scandaleux et de tricheries ?

    Qu'attendez-vous pour présenter vos excuses au nom de BVSP, celà grandirait vous-même, votre mouvement, tous ceux qui le composent et la cause qu'ils défendent.

    Au cas où vous décideriez de ne pas publier ce commentaire, je le publierais sur le site de La Vigie, avec un petit plus.

    Sans animosité particulière contre vous, mais en vous demandant d'avoir l'intelligence d'assumer vos prises de position.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien que ne partageant pas votre analyse sur les conclusions de la grande commission nautique, c'est avec plaisir que nous publions votre commentaire.
      Il en est des mots comme des chiffres, chacun leur accorde l'importance et le sens qu'il veut.
      Mon esprit Cartésien n'a fait que tirer en toute logique les conclusions écrites noir sur blanc dans le rapport final..
      La commission nautique émet un avis favorable au projet avec les observations que vous mentionnez.
      Elle anticipe également à la clôture des travaux, la transmission des nouvelles caractéristiques nautiques de Brétignolles au SHOM pour la mise à jour de la documentation nautique.
      Soyons sérieux, est il d'usage de batir la maison avant d'avoir le permis de construire.
      La ou vous voyez des réserves ayant valeur d'avis défévorable, je ne vois que des éléments nouveaux à ajouter au cahier des charges.
      A chacun son analyse des textes, et plutôt que me demander des excuses, merci de respecter ma liberté de pensée.....

      Quand je parle de la commission d'enquête, mes propos ne visent que Monsieur Pipet, et personne d'autre.

      PS: Vous évoquez un capitaine de vaisseau, je suppose que vous voulez parler de Jean Louis Rozier, aujourd'hui Vice Amiral, et qui présidait non pas la commission d'enquête mais la grande commissin nautique.

      Supprimer
  8. pourquoi censurez vous des commentaires sensés et polis d'opposants à ce projet ? Au moins, sur l'autre blog, tout est publié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les commentaires sensés et polis sont publiés.
      Les attaques du type "t'es pas de chez nous" ... ou pire ne le sont pas !

      Supprimer
  9. En réponse aux quelques anonymes qui s’étonnent de ne pas voir leurs messages publiés sur notre blog, nous voulons juste rappeler une règle simple : Les messages d’insultes et/ou de provocation ne sont pas publiés sur notre blog.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Il semble que des travaux aient été engagés sur le site de la ferme de la Normandelière (défrichement et peut-être destruction d'espaces naturels), ce qui provoque pas mal de réactions.
    Avez-vous des informations sur ce point ?
    Merci d'avance.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les services techniques de la Mairie ont effectivement défriché les champs où le projet du port sera réalisé. L'objectif est de faciliter la visite du site pour ceux qui le souhaitent. Prochainement, des fleurs seront semées sur site pour matérialiser les bassins.

      Désolé de ne pas vous avoir répondu hier (je n'avais pas accès au blog) et merci pour vos questions. Cordialement.

      Supprimer
  11. Bonjour,
    Je vous ai transmis hier un message qui n'était ni insultant, ni provocant et je m'étonne de ne pas le voir publié sur votre blog.
    Il concernait les travaux engagés sur le site de la ferme de la Normandelière. A votre connaissance, sont-ils liés au projet?
    Merci d'avance.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Merci pour votre réponse.
    Sur un autre blog, on parle de travaux réalisés en infraction avec la réglementation sur l'environnement, notamment pour le comblement des mares accueillant des espèces protégées.
    Qu'en pensez-vous et cela vous paraît-il compatible avec un projet qui se veut exemplaire sur le plan environnemental?
    Merci d'avance de vos réponses.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  13. Les informations obtenues en Mairie sont les suivantes : Le stockage des souches a été autorisé dans la marre, au demeurant à sec, afin de faciliter les travaux. Les souches sont désormais enlevées et la marre a été curée.

    RépondreSupprimer